Depuis avril 2022, les attaques des ADF ont causé la mort d’au moins 370 civils, selon le rapport du groupe d’experts des Nations unies sur la RDC. Ce document examiné par le conseil de sécurité en décembre 2022 renseigne aussi que 374 personnes ont été enlevées, dont un nombre important d’enfants à la même période. 

Selon la même source, les attaques contre les civils se sont concentrées autour des chefferies de Bahema-Boga et de Banyali-Tchabi, en Ituri, ainsi que dans le sud-est du territoire de Beni. Les ADF ont également mené des attaques et des incursions le long de la RN4 (embuscades et incendie de véhicules).

Les ADF ont pillé et incendié des centaines de maisons et détruit et pillé des centres de santé, principalement à la recherche de fournitures médicales.

Mercredi dernier, Gilbert Kabanda, Ministre de la Défense Nationale et Anciens Combattants, s’est réjoui du déroulement des opérations conjointes UPDF/ FARDC: « un bon nombre des terroristes ont été neutralisés et une dizaine d’otages ont été libérés à Beni et à Irumu », a t-il dit. Selon le bilan officiel, en trois mois 91 otages des ADF ont été libérés.

actualité
Wab-infos

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!