Le député national Jean-Baptiste Muhindo Kasekwa, a, dans une interview accordée ce mardi 09 mai 2023, fustigé le prochain déploiement de la force de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), dans l’Est de la République démocratique du Congo, pour mettre fin aux hostilités des groupes armés.

À l’en croire, Félix Tshisekedi affiche un tâtonnement dangereux pour la sécurité de la nation.

Félix Tshisekedi

« Cela prouve que Monsieur Félix n’avait pas un plan pour la défense et la sécurité de notre pays depuis son avènement à la présidence de la République. Il affiche un tâtonnement extrêmement dangereux.

Après les ratés de deux opérations militaires en Ituri en 2019, et la grande envergure à Beni, il a tenté l’opération de ce qu’il a appelé « état-major intégré » en octobre 2019 où il voulait faire venir dans un état- major commun les troupes burundaises, ougandaises et tanzaniennes, l’opinion s’y était opposé.

Ensuite, en 2021, c’était l’état de siège sans mesure préparative et aujourd’hui 2 ans après, le bilan du baromètre sécuritaire fait état de 5458 morts et puis en février, il fait l’adhésion précipitée à l’EAC en juin 2022. Il a été décidé à Nairobi du déploiement de cette force », a déclaré Jean-Baptiste Muhindo Kasekwa.

En outre, l’élu du parti politique ECIDE de l’opposant Martin Fayulu, indique que diplomatiquement, le déploiement de cette force n’est pas à l’avantage de la République Démocratique du Congo.

« Aujourd’hui, nous retournons à la SADC c’est-à-dire que nous sommes en face d’un tâtonnement et diplomatiquement cela n’est pas à l’avantage de notre pays, c’est une force de trop », a-t-il indiqué.

Pour rappel, c’était au cours d’un sommet qui s’est tenu en Namibie que les pays membres de la SADC ont décidé d’envoyer une force offensive en République démocratique du Congo pour combattre les groupes armés.

Wab-infos

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!