Après Windoeck ( Namibie), le président de la République Démocratique du Congo Félix Antoine Tshisekedi séjourne à Gaberone, capital de Botswana où il a eu des échanges avec son homologue Éric Mokgweetsi.

À l’issue de cet entretien, le chef de l’État Félix Tshisekedi s’est montré très critique envers la force régionale de l’EAC qui d’après lui n’arrive à jouer son rôle telque prévu lors de sa création.

Félix Tshisekedi

 » Le secrétaire général de l’EAC avait demandé une prolongation de six mois. La RDC n’a accordé que trois mois qui ira jusqu’au mois de juin. Ce nouveau délai sera assorti d’une évaluation de la situation. Manifestement, il y a des problèmes avec cette force régionale. La première raison qui nous pousse a nous poser des questions, c’est le rôle assigné à cette régionale qui n’est pas rempli.

Il y a dans certaines régions, une cohabitation observée entre les contingents de la force régionale et les terroristes du M23. Cela n’était pas prévu au programme. Il était question de contraindre ces forces du M23 au cessez-le-feu, au retrait et au cantonnement « , a dit Félix Tshisekedi lors de la conférence de presse conjointe ce mardi 9 mai 2023.

Depuis cette semaine, Tshisekedi a entamé une tournée africaine auprès des États membres de la SADC. Cette tournée intervient au moment où plusieurs initiatives diplomatiques régionales amorcées avec l’EAC n’arrivent pas toujours à donner des résultats escomptés sur terrain.

La Force régionale initiée pour imposer la force aux rebelles du M23 à céder les territoires occupés ne produit pas des résultats sur le terrain alors que son mandat est offensif. Face à cette situation, Kinshasa veut clarifier le format de cette force avant tout renouvellement du mandat de la force régionale.

Wab-infos

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!