Dans une interview de ce mercredi 05 octobre 2022, le secrétaire général de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), Augustin Kabuya, a qualifié de malhonnête le comportement des responsables de la famille politique de Moïse Katumbi.

D’après A. Kabuya, ce qu’Olivier Kamitatu, porte-parole de l’ex-gouverneur du Katanga, a dit lors de sa sortie médiatique, n’est pas ce qu’ils disent en coulisse au sein de l’Union sacrée.

Augustin Kabuya

« Mais c’est très malhonnête, ce qu’il a dit là, ce n’est pas ce qu’ils disent en coulisse. Lors de notre dernière rencontre avec leur secrétaire général, il plaidait pour qu’on puisse revoir le bureau de la CENI et qu’ils ne sont pas disponibles à aller aux élections avec ce bureau. Nous, nous avons dit qu’il faut aller aux élections. Ça, c’est une façon de se moquer de la population, on se moque de qui ? Je pense qu’après cette réunion, ils doivent avoir fait le rapport à leur chef. C’est comme ça que Kamitatu a amadoué la population. Est-ce qu’ils sont disponibles ? Quels sont les actes qu’ils posent sur terrain pour voir qu’ils veulent aller aux élections ? C’est du n’importe quoi !», a lâché Augustin Kabuya.

Et de poursuivre : « Nous nous préparons pour aller aux élections. Vous me voyez comme secrétaire général en train de mobiliser nos troupes pour aller aux élections. Mais eux-là, qu’est-ce qu’ils posent comme acte pour rassurer la population qu’ils sont disponibles pour aller aux élections ».

Dans la foulée, le SG de l’UDPS appelle le clan Katumbi à quitter l’Union sacrée car, d’après lui, ils développent un discours des gens qui ne sont pas dans les institutions.

« C’est un comportement irresponsable. Au cours de cette même réunion, j’avais demandé à leur secrétaire général que tu ne peux pas te présenter comme membre de l’Union sacrée, car vous ne prenez pas part aux réunions de l’Union sacrée et le discours que vous développez ce n’est pas un discours de quelqu’un qui est dans les institutions. Il faut quitter même l’Union sacrée. Les gens sont malhonnêtes, eux pensent que nous avons peur des élections ? Nous sommes prêts pour aller aux élections, ils connaissent la voie qu’ils avaient prise à Genève », a-t-il dit.

Pour rappel, lors de sa dernière sortie médiatique, Olivier Kamitatu avait indiqué aux autorités du pays que la population ne transigera plus avec leur maintien au pouvoir au-delà de la fin du mandat telle que prévue dans la constitution. Une déclaration qui a choqué les membres de la majorité au pouvoir dont Moïse Katumbi fait partie.

Par Gédéon Ngango




Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽