Tribune

Dans le paysage médiatique complex de l’ère, la neutralité du journaliste demeure un élément essentiel garantissant l’intégrité et la crédibilité de l’information à partager. Ce principe fondamental, contenu dans l’éthique journalistique, vise à assurer que les faits sont présentés de manière impartiale, permettant au public de former sa propre opinion en toute objectivité et laisser le bon sens l’emporter.

La neutralité journalistique repose sur le principe selon lequel le journaliste doit éviter tout parti pris politique, idéologique ou personnel lorsqu’il relate les faits. Il s’agit d’une tâche perplexe, mais cruciale, qui demande aux journalistes de mettre de côté leurs propres opinions et croyances pour fournir une information juste et équilibrée. Ainsi permettre la circularité des informations capables de transformer positivement ses audiences. Pendant la période électorale comme c’est le cas en République démocratique du Congo, les journalistes congolais, de la ville de Goma en particulier sont devant un défis majeur pouvant attester leur indépendance vis-a-vis de la qualité à orienter les citoyens au vote responsable malgré leurs conditions de travail laissant à désirer.

Cette passion à la neutralité implique de donner la parole à toutes les parties concernées dans un récit, de présenter des faits vérifiables et de ne pas céder aux manipulations voulues pour profiter de son micro, ses colonnes ou son plateau pour désorienter la reflexion des auditeurs.

Cependant, maintenir cette neutralité n’est pas sans défis. Les médias sont parfois confrontés à des pressions externes, des influences politiques ou des intérêts particuliers qui peuvent tenter de dévier le cours d’une narration impartiale. Les journalistes doivent rester vigilants et résister à ces influences pour préserver l’intégrité de leur profession.

A l’ère du numerique de nouvelles faces à la question de la neutralité, avec la viralité des informations sur les médias sociaux, l’on voit l’information prendre l’ampleur d’une poudre pouvant se propager rapidement et facilement. Les journalistes sont des gardiens de la vérité, à vérifier les sources et à contrer la désinformation, tout en maintenant une position neutre, un grand pilier dans le domaine de l’information et de la communication.

Par Rossy Muhemedi

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!