Au moment où la force régionale entame son retrait de la RDC sur décision de Kinshasa ce dimanche 3 décembre, les M23 ont lancé les attaques successivement sur les positions des FARDC à Masisi, Rutshuru et Nyiragongo et occupent toutes les positions que les troupes de la communauté de l’Afrique de l’Est (EAC) dans le territoire de Rutshuru, Nyiragongo et Masisi.

Pendant que les autorités de Kinshasa craignent le vide sécuritaire suite au retrait des soldats de l’EAC, la RDC a sollicité le remplacement de celles-ci par la force de la communauté d’Afrique australe (SADC) car pour elles, les soldats d’Afrique de l’ont échoué à concrétiser leur mission. En attendant la force de la SADC qui sera essentiellement composée de la Tanzanie, l’Afrique du Sud et le Malawi, avec un flou sur son déploiement, les rebelles du M23 soutenus par le Rwanda veulent créer la panique au sein des populations au moment où elles se préparent aux élections du 20 décembre.

Rossy Muhemedi

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!