Vives tensions vécues dans les heures de l’avant midi de ce lundi 22 novembre 2021 dans la cours scolaire de l’institut Bungulu, retrouvé dans le quartier Biautu, commune Beu en ville de Beni.

Selon certains élèves abordés indique que, cette situation est consécutive à l’entrée des certains militaires FARDC dans la cours scolaire pour procéder à l’arrestation d’un enseignant accusé d’avoir confisqué le téléphone d’un élève fils de l’officier militaire.

Mécontent de comportement des ces militaires, les élèves ont copieusement tabassé ces militaires. Après ces allocations, plusieurs élèves sont descendus dans la rue pour protester contre ces comportements.

Contacté le syndicat des enseignants du Congo, à sous-division de l’EPST ville de Beni, confirme l’information tout en condamnant cette situation.

Tension à Beni

Christophe Kanyambwe qui en est son secrétaire permanent plaide pour la restauration de cet officier militaire, mais aussi la réparation des tôles détruit, et la prise en charge des centains élèves qui ont été blessés lors des echaufours.

Cette structure de défense des droits des enseignants décide de suspendre les cours dans des écoles officielles de Beni, jusqu’à l’ouverture des audiences de cet officier militaire.

Selon lui, aucune perte à vie humaine n’a été enregistrée,
alors qu’un côté de service de sécurité, l’on signale quelques blessés dans le rang des militaires et policiers.

L’officier militaire ayant entraîné ces désordres a été récupéré par les éléments de l’ordre et puis conduit à l’auditorat militaire de garnison de Beni-Butembo.

Alexis Kakule

Beni

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES ACTUALITÉS SUR WAB-INFOS