Manifestations, pillages et des axes routiers bloqués par des barricades : en Haïti la tension dans les rues ne retombe pas. Bien au contraire. La décision du gouvernement d’augmenter les prix du carburant a « mis de l’huile sur le feu ». Et la colère de la population a pris, le 15 septembre, une tournure violente.

À Port-au-Prince, les manifestants ont attaqué le siège de la télévision nationale d’Haïti. Une intervention de la police a pu éviter que le bâtiment soit entièrement saccagé, mais le média public a dû interrompre sa diffusion. Une foule en colère a aussi attaqué une banque, brûlé l’un des principaux laboratoires pharmaceutiques du pays et pillé des entreprises privées et des magasins dans différents quartiers de la capitale.

Dégâts importants

Difficile de les chiffrer pour l’instant, mais les dégâts sont importants. Des individus non identifiés ont également pris pour cible, puis incendié la résidence privée de l’ex-sénatrice Edmonde Supplice Beauzile qui dirige le parti Fusion, un allié de l’actuel gouvernement. Plus au nord, dans la ville des Gonaïves, les manifestants ont entièrement vidé les entrepôts alimentaires de la Caritas et du Programme alimentaire mondial (PAM).

C’est une foule immense qui a investi les locaux du Programme alimentaire mondial

Permis de port d’armes suspendus

Dans ce contexte, la police nationale d’Haïti a annoncé le 15 septembre au soir que tous les permis de port d’armes étaient suspendus. Une décision qui a provoqué l’ire des internautes : elle pénalise les compagnies privées qui assurent la sécurité de nombreux hôtels et entreprises. Alors que les gangs criminels ne possèdent pas de permis de port d’armes et continueront à agir.

Plusieurs pays ont annoncé la fermeture temporaire de leurs ambassades à Port-au-Prince pour des raisons de sécurité, indique l’AFP. Le siège diplomatique de la République dominicaine, qui partage l’île d’Hispaniola avec Haïti, a déclaré dans un bref communiqué jeudi qu’il fermait ses « portes au public jusqu’à nouvel ordre ». L’ambassade du Canada a également annoncé sa fermeture à partir du 15 septembre. Celle du Mexique a indiqué dès mardi qu’elle resterait fermée « jusqu’à nouvel ordre », tandis que l’ambassade d’Espagne a pris des mesures similaires le 14 septembre.

Wab-infos

Avec RFI


Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici