La chanteuse TSHALA MUANA est aux arrêts par les agents de l’Agence nationale des renseignements après la polémique autour de sa chanson Ingratitude. Et pourtant, tous les cachots de cette dernière ont été fermés sur ordre du chef de l’État. Action des jeunes pour le bien-être social exige sa libération immédiate et sa condition. La démocratie exige la liberté d’expression et d’opinions. J’ai suivi plus de 10 fois sa fameuse chanson INGRATITUDE et je n’ai trouvé nulle part où : elle a cité le nom de quelqu’un moins encore insultée !

Roger NZUMBU, Président national de l’ONG – Action des jeunes pour le bien-être social constante avec amertume que cette pratique consiste à rabaisser notre jeune démocratie en berne et un acte d’inutilité à faire parler les muets. Il existe des instances appropriées à l’instar de la commission nationale de censure pour juger du caractère moral et prétendument insultant de cette chanson.


AUTRES NEWS SUR LE SITE

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez aussi avec vos proches sur les réseaux sociaux ci-dessous.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽

RÉAGIR

Saisi votre commentaire
Saisissez votre nom ici