Les sœurs Siko, deux jumelles qui enflamment la toile; une émission de télé-réalité fait déjà parler d’elle en Afrique du Sud avant même d’avoir commencé. L’émission est intitulée ‘‘ Twice as Bold ’’ (Deux fois plus audacieux) et diffusée par la chaîne Mzansi Magic du bouquet Dstv. Elle met en scène deux sœurs jumelles. C’est une plongée dans la vie privée de ces deux jeunes femmes, Olwethu et Owami Siko, en quête de l’amour, un amour qu’elles partageront ensemble, révèle topvisages.net

Olwethu et Owami Siko

Elles ne sont pas à leur premier coup stupéfiant. Déjà, en 2011, les deux jumelles Olwethu et Owami Siko avaient défrayé la chronique en Afrique du Sud. Inséparables et aimant les mêmes choses, les deux jeunes filles qui se ressemblent comme deux gouttes d’eau avaient épousé un même homme, le réalisateur de télévision Mzukiseni Mzazi. Un (double) mariage qui avait été décrié et provoqué la colère de leurs parents. L’histoire de ce ménage à trois a duré neuf années. Ils se sont séparés ensuite.

Onze ans après, elles remettent ça. Cette fois, le cadre va changer : elles seront dans un décor de télé-réalité. Donc leur vie privée va se dérouler devant des caméras qui suivront les différentes péripéties de leur recherche de l’homme qu’elles vont épouser. Un mari pour toutes les deux. Comme la première fois. Mais pourquoi cette obsession pour deux femmes de vivre avec le même homme ? « Nous avons grandi en partageant tout, répondent-elles. Quand notre grand-mère, qui nous a élevées, nous donnait des pommes, par exemple, nous en prenions toujours une et nous la partagions plutôt que d’avoir chacune une pomme entière ».

Pour trouver leur prochain mari, Olwethu et Owami auront à choisir parmi trois prétendants sélectionnés par elles. Ainsi a été défini le scénario de cette télé-réalité. « Lorsque l’idée nous a été présentée, nous étions excités parce que c’était quelque chose que nous avions toujours voulu faire. En tant que diplômées de média et de télévision, nous avons toujours voulu être dans l’espace médiatique. Mais notre ex-mari s’y était opposé en disant que c’était comme si nous vendions nos âmes », révèle Olwethu.

On peut comprendre donc pourquoi ça n’a pas marché avec leur premier mari. Même si aujourd’hui elles estiment « qu’il n’y avait pas d’amour dans ce mariage ». C’est pourquoi, cette fois, elles espèrent trouver un homme qui les aimera, les respectera, respectera leur union et prendra bien soin d’elles. L’aventure commencera le 7 avril prochain.

Par Gédéon Ngango



Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici