Le secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, a souligné qu’il fallait continuer de soutenir la Centrafrique, où de récents incidents attestent d’une situation toujours fragile, selon un communiqué de l’ONU.

 

Le secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, a souligné qu’il fallait continuer de soutenir la Centrafrique, où de récents incidents attestent d’une situation toujours fragile, selon un communiqué de l’ONU. Lors d’un exposé lundi devant le Conseil de sécurité à cinq semaines d’une conférence majeure de bailleurs de fonds concernant la République centrafricaine, M. Ladsous a cité un incident le 4 octobre, au cours duquel un membre éminent des forces gouvernementales a été tué par balles dans le quartier de PK5, à Bangui. Cet incident a été suivi de représailles. En vue de prévenir toute flambée de violences intercommunautaires, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) a immédiatement sécurisé le périmètre, en coordination avec les autorités centrafricaines. Ces incidents ne doivent toutefois pas occulter les progrès accomplis par les autorités au cours de la période à l’examen, a déclaré le secrétaire général adjoint. Le président Touadéra a poursuivi la mise en œuvre de sa “vision nationale”, notamment pour engager les groupes armés dans un dialogue formel sur le lancement du programme de désarmement, démobilisation, réintégration et rapatriement, dialogue dont la prochaine échéance est fixée pour aujourd’hui.


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE