Le Rwanda a attaqué mardi à 17 heures un avion militaire congolais qui volait, selon Kinshasa, à l’intérieur du territoire de la République démocratique du Congo. Après ces tirs de missiles, l’armée rwandaise s’est déployée le long du lac Kivu à travers sa force navale. « Les bateaux etaient visibles vers 18 heures après l’attaque de l’avion Sukhoï Su-25 », témoigne un habitant de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Les autorités rwandaises ont déclaré dans un communiqué avoir pris « des mesures défensives » lorsqu’un avion de chasse de la République démocratique du Congo a violé, mardi, son territoire.

« Hier à 17h03, un Sukhoi-25 en provenance de la RD Congo a violé pour la troisième fois l’espace aérien rwandais. Des mesures défensives ont été prises. Le Rwanda demande à la RDC d’arrêter cette agression », a déclaré le gouvernement rwandais dans un communiqué émis par son porte-parole quelques minutes après l’attaque contre cet avion congolais.

De son côté, le gouvernement congolais condamne cette agression et « dénonce fermement » l’attaque de son avion de chasse par l’armée rwandaise « dans l’espace aérien congolais » et « se réserve le droit légitime de défendre son territoire national et ne se laissera pas faire ».

L’escalade des tensions entre les deux pays a atteint un niveau supplémentaire. Le président congolais, Félix Tshisekedi a boycotté, lundi 23 janvier, une rencontre avec son homologue rwandais, Paul Kagame, au Qatar.

Wab-infos


Abonnez-vous à Wab-infos

Ne manquez plus aucune actualité instantanée !
Abonnez-vous avec votre email 📨 et rejoignez notre incroyable
communauté de 2 500 000 abonnés.

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!