Une trentaine de personnes sont détenues dans un cachot “souterrain” à Biakato, entité du territoire de Mambasa, dans la province de l’Ituri. L’alerte est l’ONG-DH convention pour le respect des droits humains (CRDH), à travers John Vuleveryo, coordonateur adjoint de cette structure de défense des droits de l’homme, ce mercredi 10 Mars 2021.

La personne ressource, indique que c’est depuis environ six mois qu’un officier locale de l’armée procède aux arrestations arbitraire avec des amandes exorbitantes dans le but selon elle, de s’enrichir de l’argent de la paisible population.

“… on y trouve aujourd’hui une trentenne d’hommes parmi lesquels 11 enfants dont l’âge varie de 13 à 17 ans tous conférés dans un même trou. Cet officier a déjà formé une équipe de militaires FARDC chargés de torturer les personnes conférées dans ce cachot souterrain. En tout cas, c’est inhumain ce qui se vie actuellement à Biakato”, fait savoir cet activiste des droits humains.

La CRDH-Mambasa, condamne cette pratique qui selon elle, viole le droit de l’homme et exige au Gouvernement congolais de venir en aide la population de Biakato en ordonnant la mutation de l’incriminé. La CRDH, recommende par ailleurs à l’auditeur militaire du parquet militaire détaché de Mambasa, de s’imprégner de cette situation et cet officier réponde à ses actes.

Alexis Kasongo


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

Réagir sur cet article