Une sélection hebdomadaire qui, personne ne s’y attendait pas. L’actualité en République Démocratique du Congo reste branchée sur la sortie pimentée de ces hits faisant trouble digestif dans le milieu politique.

Tout le monde connaît l’adage qui dit que: “c’est quand on interdit les gens d’aller dehors que tout le monde sort pour voir qui n’est pas sorti dehors ”. La commission de censure en RDC aurait interdit la diffusion des clips “Nini tosali te et Lettre à Tshitshi”, qui, les concernés sont le Groupe MPR et Bob Elvis. Ces deux plats préférés du moment ressortent leur contenu de la réalité que le pays traverse. Malgré l’interdiction, les vues sur la plate forme YouTube ne cessent d’augmenter chaque seconde.

A Lubumbashi, kuwayawaya cartonne en ce moment. Un titre swahili qui veut dire tout simplement “trop déambuler”. L’artiste engagé Infrapa, après le titre Supprimez le RAM, s’est accroché sur le nouveau titre alimenté en swahili qui, son contenu est très coloré.

En somme, trois chansons dans moins d’un mois qui appellent à l’éveil de la conscience des autorités politiques qui sont sur place.

Il faut noter que plusieurs personnalités se disent mécontents de cette interdiction car cela n’honore pas la liberté d’expression, tout en qualifiant cela étant une dictature.

Bin Wabthomas


Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES ACTUALITÉS SUR WAB-INFOS