La Cour Militaire de Kinshasa a rendu sa décision ce vendredi concernant la demande de mise en liberté provisoire du député Édouard Mwangachuchu. Accusé de trahison, participation à un mouvement insurrectionnel et détention illégale d’armes de guerre, le député national est détenu dans la prison militaire de Ndolo. Ses avocats ont demandé une libération provisoire pour lui permettre de recevoir des soins médicaux appropriés, car sa santé est précaire. La décision de la Haute cour est donc très attendue.

Cependant, l’officier du ministère public s’interroge sur la possibilité pour le juge congolais de faire revenir le prévenu s’il est envoyé à l’étranger pour recevoir des soins. Le député Édouard Mwangachuchu et son co-prévenu sont soupçonnés d’avoir des liens avec les rebelles du M23, et les armes de guerre ont été retrouvées dans leur résidence à Kinshasa et dans les locaux de leur entreprise à Masisi, dans la province du Nord-Kivu.

Cette affaire est suivie de près, car la santé du député Édouard Mwangachuchu est très préoccupante. Ses avocats affirment que leur client nécessite des soins médicaux spécialisés et qu’il ne peut les recevoir en prison. La décision de la Haute cour sera donc cruciale pour la suite de ce procès et pour la santé du prévenu. La situation souligne également l’importance de garantir un accès équitable aux soins de santé pour tous, y compris pour les personnes détenues.


Abonnez-vous à Wab-infos

Ne manquez plus aucune actualité instantanée !
Abonnez-vous avec votre email 📨 et rejoignez notre incroyable
communauté de 2 500 000 abonnés.

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!