La Haute cour militaire a reporté pour le 28 mars l’audience de plaidoirie dans l’affaire du député Édouard Muangachuchu, accusé d’entretenir une milice à Masisi et de complicité avec les rebelles du M23.

Jugé en flagrance, cet élu national devrait voir ses avocats présenter à la haute cour ce mardi leur plaidoirie.

Edouard Mwangachuchu

A la grande surprise des juges, les avocats de la défense ont brillé par leur absence, alors que la remise a été contradictoire à l’égard de toutes les parties, s’est indigné le juge président.
De ce fait, la haute cour militaire n’a pas eu d’autres choix que de renvoyer le procès pour le 28 mars prochain.

Ce député national, élu du Nord-Kivu est poursuivi par la justice militaire notamment pour complicité avec le M23 mais aussi d’entretenir également sa propre milice.

Une perquisition faite à son domicile à Kinshasa à mener la justice à découvrir des armes et d’autres effets de guerre.

Rappelons que le député national Édouard Muangachuchu est aux arrêts depuis fin février. Ses demandes de liberté provisoire pour raisons de santé ont été rejetées, jusqu’ici.

Wab-infos


Abonnez-vous à Wab-infos

Ne manquez plus aucune actualité instantanée !
Abonnez-vous avec votre email 📨 et rejoignez notre incroyable
communauté de 2 500 000 abonnés.

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!