Après la volte-face historique de la Cour suprême sur l’accès à l’avortement, la Chambre des représentants s’active pour ériger des boucliers autour du ariage de personnes de même sexe, garanti depuis 2015. La loi votée, doit désormais passer l’épreuve du Sénat.

La Chambre des représentants a voté mardi 19 juillet une loi pour protéger le mariage homosexuel dans l’ensemble des Etats-Unis, par crainte d’un retour en arrière de la Cour suprême en la matière. La proposition de loi a reçu le soutien de 267 élus, soit l’ensemble des démocrates soutenus par 47 républicains, lors d’un vote salué par des applaudissements dans l’hémicycle. 157 républicains s’y sont en revanche opposés.

Ses chances d’aboutir au Sénat semblent plus limitées puisqu’il faudrait que dix élus républicains votent avec les démocrates. Seule la sénatrice Susan Collins s’est pour l’instant dite prête à le faire. Son inscription à l’ordre du jour semble donc avoir pour objectif de forcer les républicains à prendre position sur ce sujet qui divise leur électorat.

Dans un argumentaire accompagnant cette décision, le juge conservateur Clarence Thomas avait estimé que le droit au mariage homosexuel ou à la contraception, également fondés sur le respect de la vie privée, devraient à leur tour être révisés.


Abonnez-vous à Wab-infos

Ne manquez plus aucune actualité instantanée !
Abonnez-vous avec votre email 📨 et rejoignez notre incroyable
communauté de 2 500 000 abonnés.

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!