Un civil a été tué et sa femme ainsi que ses deux enfants ont été blessés lors d’une incursion menée par des hommes armés présumés appartenir au groupe rebelle M23 à Kitshanga, dans la région de Masisi au Nord-Kivu.

La véritable identité des assaillants reste incertaine, certaines sources accusant les milices armées formées par les rebelles du M23, tandis que d’autres pointent du doigt les rebelles eux-mêmes qui se seraient habillés en civils.

Des tirs sont entendus chaque nuit dans plusieurs parties de la ville de Kitshanga, qui est contrôlée depuis plus de deux semaines par des militaires burundais de la Force régionale. Les forces de l’EAC sont critiquées pour leur passivité dans cette situation sécuritaire complexe.

La police nationale congolaise est absente du terrain, ce qui a été déploré par une autorité coutumière de Bashali citée par une radio de l’ONU. La population est désemparée et certains habitants ont même quitté Kitshanga pour retourner à Goma.

Wab-infos


Abonnez-vous à Wab-infos

Ne manquez plus aucune actualité instantanée !
Abonnez-vous avec votre email 📨 et rejoignez notre incroyable
communauté de 2 500 000 abonnés.

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!