Le Président de la République Démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi s’était adressé aux Congolais vivant au Botswana. Il leur avait rassuré avec un ton ferme qu’il va imposer la paix dans l’Est, et ce, grâce à la construction du système de défense déjà amorcé par le gouvernement.

« Il n’y aura pas de dialogue avec les terroristes du M23 soutenus par le Rwanda qui s’illustrent dans le pillage des ressources naturelles congolaises », a dit Félix Tshisekedi.

Félix Tshisekedi

Critiquant ouvertement la passivité de la force régionale de l’EAC, le Président de la République a laissé entendre que cette dernière n’est pas venue en tourisme en République Démocratique et annonce une évaluation « sérieuse » qui sera faite et « toutes les conséquences y afférentes seront tirées ».

Parlant du déploiement attendu de la force de la Communauté de Développement d’Afrique Australe (SADC) en République Démocratique du Congo, le Président Félix Tshisekedi a salué la solidarité de ses pairs qui, selon ses propos, sont attachés à la pacification de l’ Est du pays .

Sur plan économique, il insisté sur la transformation locale des ressources naturelles congolaises avant toute exportation afin de créer des richesses et d’emplois, d’où le modèle botswanais sur l’industrie de diamant sera dupliqué.

Peu avant, il a inauguré l’ambassade de la République Démocratique du Congo au Botswana.

Le Président de la République avait été accompagné du vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères, Christophe Lutundula, du ministre d’Etat, ministre de l’Intégration régionale, Antipas Mbusa Nyamwisi et du ministre de l’Industrie, Julien Paluku Kahongya.

Wab-infos


Abonnez-vous à Wab-infos

Ne manquez plus aucune actualité instantanée !
Abonnez-vous avec votre email 📨 et rejoignez notre incroyable
communauté de 2 500 000 abonnés.

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!