Beaucoup espéraient que la situation des droits humains et la sécurité en République Démocratique du Congo s’amélioreraient Avec l’arrivée au pouvoir de Félix Antoine Tshisekedi en janvier 2019, après une crise politique prolongée et violente, liée à la volonté de l’ancien dirigeant Joseph Kabila de se maintenir au pouvoir au-delà de la fin limite de deux mandats prévus par la constitution.

Human Rights Watch

Mais trois ans et demi plus tard, nous n’avons toujours pas vu des progrès significatifs en matière de droits humains ou de réformes systématiques nécessaires pour enfin briser le cycle de violence, d’abus, de corruption et d’impunité qui accablent la République Démocratique du Congo depuis des décennies.

Signalons que Human Rights Watch est une organisation non gouvernementale internationale (ONGI) qui se donne pour mission de défendre les droits de l’homme et le respect de la Déclaration universelle des droits de l’homme, pour la liberté de la presse, l’abolition de la peine de mort et de la torture mais aussi pour le respect de l’ensemble des droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels, en particulier dans les domaines de l’éducation et du logement.

Elle intervient également dans les conflits, dénonçant entre autres les crimes de guerre ou le trafic d’armes. Human Rights Watch demande l’arrêt des crimes commis par les gouvernements ou les groupes rebelles, dans le cadre de guerres internes.

Par Gédéon Ngango


Abonnez-vous à Wab-infos

Ne manquez plus aucune actualité instantanée !
Abonnez-vous avec votre email 📨 et rejoignez notre incroyable
communauté de 2 500 000 abonnés.

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!