Présent en conférence de presse ce vendredi midi, Paul-Georges Ntep s’est livré sur sa situation au Stade Rennais, alors que les critiques sur son attitude pleuvent. L’international français se défend, et assure ne pas être en conflit avec son entraîneur ou ses dirigeants.

 

l était attendu, c’est peu de le dire. Ce vendredi midi, c’est Paul-Georges Ntep qui était en conférence de presse pour Rennes, à deux jours de la réception des Girondins de Bordeaux au Roazhon Park (dimanche 15h00) pour le compte de la neuvième journée du championnat de France de Ligue 1. L’ailier de 24 ans, en fin de contrat au mois de juin, devait répondre à certaines interrogations, au sujet de son état d’esprit notamment.

En cause, sa relation jugée tumultueuse avec l’entraîneur Christian Gourcuff. Depuis sa sortie face à Guingamp juste avant la trêve internationale, l’international français (2 capes) fait parler de lui, la faute à l’agacement qu’il n’a pu contenir au moment de devoir aller s’asseoir sur le banc. Une attitude à laquelle le technicien n’a que très peu goûté, s’emportant ensuite contre son joueur. Face à cette situation tendue, l’ancien Auxerrois a tenu à calmer les choses : « J’ai de très bonnes relations avec le coach et le Président. Je m’entends bien avec tout le monde », a-t-il répondu.

Ntep se défend

Pour le joueur, les polémiques n’ont pas lieu d’être : « Contre Guingamp, j’avais une forte envie de finir le match. Le choix que le coach a fait s’est avéré payant. Je n’ai pas de regrets sur l’altercation avec le coach, mais je dois prendre sur moi. Vous n’êtes pas dans le vestiaire mais j’étais très content pour Adama Diakhaby ». Un jeune Diakhaby (20 ans) qui, trois minutes seulement après avoir remplacé Ntep, trouvait la faille pour inscrire le but du 1-0, scellant la victoire des siens dans le temps additionnel. S’inclinant sur ce coup, le natif de Douala fait amende honorable.

« J’ai recommencé à jouer des matches, je reprends du plaisir. Là est l‘essentiel ! Tout ce qui s’est dit est le travail des journalistes. Le mien est de trouver la bonne formule avec l’équipe », poursuit celui qui n’avait pas franchement aimé être aligné dans l’axe dans le 4-4-2, plus à l’aise couloir gauche. Ses propos avaient à l’époque fait le buzz, mais l’intéressé relativise : « Je n’ai jamais manqué de respect au Stade Rennais, demandé à partir, craché sur le club, ni sur les supporters. Quand je rentre sur un terrain, j’ai envie de gagner, tout arracher. Sur un terrain, je pense qu’on préfère m’avoir dans son équipe plutôt que contre soi », conclut-il. À lui maintenant de se montrer à nouveau décisif alors qu’il n’a adressé qu’une passe décisive et marqué aucun but en cinq apparitions en L1.


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE