A Goma, une ville située à l’est de la République Démocratique du Congo, un groupe d’étudiants ingénieux de l’Institut Supérieur des Techniques Appliquées (ISTA) fait parler de lui à travers des innovations qui pourraient bien révolutionner le quotidien de nombreuses personnes. Regroupés au sein de l’entreprise Empire Technologie, ces jeunes étudiants ne cessent de surprendre par leur ingéniosité et leur engagement en faveur des solutions énergétiques renouvelables et accessibles.

Après avoir conçu une machine éplucheuse de pommes de terre doublée d’une coupe frites, ainsi qu’un dispositif de déplumage de poulets, ces jeunes innovateurs se sont attaqués à un défi de taille : la production d’électricité à partir d’une ressource disponible en abondance et jusqu’alors inexploitée à ces fins – l’urine.

Lire aussi : Goma : A l’âge 17 ans, il vient de concevoir un 2e bateau et son moteur

Les étudiants de L’ISTA en plein essai

Jason Malonga, l’un des ingénieurs de cette équipe audacieuse, explique le processus : « Nous collectons l’urine, puis nous la faisons entrer dans un électrolyseur. Par cette méthode d’électrolyse, nous séparons les molécules présentes dans l’urine, isolant ainsi l’hydrogène de l’oxygène. L’hydrogène récupéré est ensuite utilisé pour alimenter un moteur thermique, dans le but de produire de l’électricité. »

Voir aussi : Goma : Le robot humanoïde du président Félix Tshisekedi

Cette approche innovante ne se contente pas de proposer une alternative aux sources d’énergie traditionnelles ; elle ouvre également la porte à une utilisation plus écologique et durable des déchets humains. En transformant l’urine, un déchet organique abondant, en source d’énergie, ces étudiants proposent une solution ingénieuse à deux problèmes majeurs : la gestion des déchets et la production d’énergie renouvelable.

L’échantillon de l’urine produisant de l’électricité

Mais leur ambition ne s’arrête pas là. Toujours dans l’objectif de promouvoir l’utilisation d’énergies renouvelables et propres, ces jeunes ingénieurs congolais envisagent, dans un futur proche, de réaliser des réchauds adaptés à l’hydrogène. Une telle innovation pourrait non seulement réduire la dépendance aux combustibles fossiles mais également améliorer la qualité de vie des communautés en rendant l’énergie propre et renouvelable plus accessible.

Ces initiatives méritent plus qu’un simple encouragement. Elles représentent un espoir tangible pour le développement durable et l’innovation en RDC, en mettant en avant le potentiel des jeunes ingénieurs congolais à utiliser la technologie pour résoudre des problèmes concrets et améliorer les conditions de vie de leurs communautés. Leur travail illustre parfaitement comment l’ingéniosité et l’engagement peuvent transformer des idées audacieuses en solutions viables et écologiques, ouvrant ainsi la voie à un avenir plus durable.

La Rédaction


Abonnez-vous à Wab-infos

Ne manquez plus aucune actualité instantanée !
Abonnez-vous avec votre email 📨 et rejoignez notre incroyable
communauté de 2 500 000 abonnés.

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!