La Russie a toujours accordé une importance particulière au renforcement des relations d’amitié avec ses partenaires africains. C’est ce qu’a affirmé le président de la fédération de Russie, Vladimir Poutine, dans un message adressé aux chefs d’Etats africains à l’occasion de la Journée mondiale de l’Afrique, dont le Jeune Indépendant a reçu une copie .

Vladimir Poutine a indiqué que la Journée de l’Afrique « est un symbole de la victoire des peuples du continent sur le colonialisme, de leur aspiration à la liberté, à la paix et à la prospérité », soulignant que la Russie a toujours accordé une importance particulière au renforcement des relations d’amitié avec ses partenaires africains.

Vladimir Poutine

Le président russe, pour qui la tenue, en 2019, du premier sommet Russie-Afrique a permis « d’intensifier les liens (entre les deux parties) dans de nombreux secteurs », a assuré que le deuxième sommet à Saint-Pétersbourg contribue à étendre la coopération constructive entre la Russie et ses partenaires africains dans les domaines politique, économique, commercial, scientifique et technique mais aussi humanitaire.

« Je serai heureux de voir des dirigeants africains à Saint-Pétersbourg », a indiqué M. Poutine, qui n’a pas manqué de mentionner le rôle de l’Union africaine pour la coopération entre les pays du continent après avoir succédé à l’ Organisation de l’unité africaine dont le 60è anniversaire est célébré cette année.

Selon lui, les efforts conjoints de tous les pays membres de l’instance ont permis de mettre en place divers formats d’intégration régionale et contribuent à l’essor économique et social de l’Afrique et au renforcement de son rôle dans les affaires internationales .

Il est à rappeler qu’après une première édition à Sotchi en 2019 sous le slogan « Pour la paix, la sécurité et le développement », le sommet Russie-Afrique se tiendra cette année à Saint-Pétersbourg du 26 au 29 juillet.

La première édition co-présidée par le Président Poutine et son homologue égyptien, Abdel Fattah Al-sissi, également président en exercice de l’Union Africaine, visait à donner un nouvel élan aux relations entre le continent africain et la Russie.

Devant plus de 40 chefs d’Etat africains et des milliers de participants, le président russe avait réaffirmé la nécessité d’intensifier le volume des échanges entre la Russie et l’Afrique.

«Au cours des cinq dernières années, les échanges entre la Russie et les pays africains ont presque doublé pour dépasser 20 milliards de dollars. Mesdames et messieurs, c’est trop peu», avait affirmé M. Poutine, précisant que « parmi ces 20 milliards de dollars, 7,7 milliards de dollars représentent notre commerce avec l’Egypte, c’est presque 40%. Mais il y a beaucoup de partenaires très prometteurs dans le reste de l’Afrique, avec un grand potentiel de croissance ».

Lors du premier sommet, qui avait vu la présence de représentants des 54 pays africains, dont 43 chefs d’Etat, Vladimir Poutine s’était félicité d’avoir « ouvert une nouvelle page » des relations avec l’Afrique, un continent d’ où la Russie s’était largement retiré après la chute de l’URSS.

Wab-infos


Abonnez-vous à Wab-infos

Ne manquez plus aucune actualité instantanée !
Abonnez-vous avec votre email 📨 et rejoignez notre incroyable
communauté de 2 500 000 abonnés.

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!