Le lieutenant-colonel Emmanuel Katabazi, directeur général adjoint de l’Organisation de la sécurité intérieure de l’Ouganda, a averti que les troubles en République démocratique du Congo (RDC) pourraient bientôt déclencher une guerre capable de renverser un ou deux gouvernements dans la région.

Le maître-espion ougandais a également placé les agences de renseignement et de sécurité des districts frontaliers en état d’alerte maximale et demandé aux dirigeants d’intensifier leur surveillance et leur collecte de renseignements.

Cette nouvelle survient alors que le président de la RDC, Félix Tshisekedi, a appelé au départ de la Force régionale de la Communauté des États d’Afrique de l’Est (EAC), estimant qu’elle a échoué dans sa mission de stabilisation de la région.

La force de l’EAC arrive en fin de mandat dès juin 2023 et sera remplacée par une force de déploiement régional de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC). Cependant, le discours du lieutenant-colonel Katabazi soulève des inquiétudes quant à la stabilité politique de la région et à l’ampleur des troubles à venir.

Wab-infos


Abonnez-vous à Wab-infos

Ne manquez plus aucune actualité instantanée !
Abonnez-vous avec votre email 📨 et rejoignez notre incroyable
communauté de 2 500 000 abonnés.

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!