Les opposants Martin Fayulu, Moise Katumbi, Augustin Matata Ponyo et Delly Sesanga dénoncent la barbarie dont la population a été victime de la part des forces de l’ordre, lors de la répression de la marche de ce samedi 20 mai 2023 à Kinshasa. Ils l’ont fait savoir dans une conférence de presse organisée juste après cette marche.

Ils ont fustigé l’utilisation, selon eux, des balles réelles dans l’objectif de les éliminer physiquement.

Les opposants affirment qu’ils vont maintenir la pression sur le pouvoir en place. Ils annoncent l’organisation d’un sit-in devant le bureau de la CENI. Pour sa part, l’exécutif provincial de la Ville de Kinshasa dit avoir « amèrement constaté dans le chef des partis de l’opposition, essentiellement composés de l’ECIDE, LGD, Ensemble pour la République et Envol, une violation flagrante des orientations données à l’issue de la réunion d’harmonisation tenue entre l’Hôtel de ville de Kinshasa et les secrétaires généraux mandatés en date du 18 mai 2023 et ce, en vue de préserver l’ordre public », a dit le gouverneur Gentiny Ngobila.

Wab-infos


Abonnez-vous à Wab-infos

Ne manquez plus aucune actualité instantanée !
Abonnez-vous avec votre email 📨 et rejoignez notre incroyable
communauté de 2 500 000 abonnés.

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!