Le président rwandais Paul Kagame a déclaré qu’il était impatient de prendre sa retraite et de céder le pouvoir pour éventuellement embrasser une carrière de journaliste.

Le chef de l’État du Rwanda a indiqué lors d’un point de presse conjoint avec son homologue kényan, William Ruto, à Kigali, qu’il était en train de mettre en place un plan de succession au sein du parti au pouvoir. Il a qualifié sa retraite des affaires de l’État, d’ « inévitable « .

Paul Kagame

Selon un rapport de BBC, Paul Kagame a déclaré qu’il n’était pas nécessairement intéressé par le choix de son successeur, mais plutôt par la création d’un environnement qui donnerait naissance à des personnes capables de diriger.

« Nous avons cette discussion au sein de notre parti [au pouvoir] depuis 2010, mais les circonstances, les défis et l’histoire du Rwanda ont tendance à dicter certaines choses », a-t-il déclaré, soulignant que sa retraite était une question qui devait être discutée « tôt ou tard ». « Je suis sûr qu’un jour, je pourrais rejoindre le journalisme dans ma vieillesse. J’ai hâte d’y être », a déclaré Kagame.

Ses commentaires interviennent quelques jours après que le parti au pouvoir du pays, le Front patriotique rwandais (FPR-Inkotanyi), a élu sa première femme vice-présidente. Le président Kagame a conservé le poste de président. Il dirige le parti depuis 1998. Ce n’était pas la première fois que Kagame parlait de retraite. En décembre 2022, il a déclaré qu’il n’avait aucun problème à devenir un senior ordinaire.

Wab-infos


Abonnez-vous à Wab-infos

Ne manquez plus aucune actualité instantanée !
Abonnez-vous avec votre email 📨 et rejoignez notre incroyable
communauté de 2 500 000 abonnés.

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!