Le ministère de l’Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières, Peter Kazadi, a discuté avec les responsables municipaux de Kinshasa de la sécurité, de la propreté et du fonctionnement des maisons communales. Ils ont également abordé la situation des bourgmestres sur le plan socioprofessionnel.

Le numéro Un de la Territoriale en RDC a déploré l’existence du banditisme urbain communément appelé «Kuluna» dans les communes de la ville de Kinshasa. Il a justifié la recrudescence de ce phénomène par le manque d’implication des bourgmestres.

« Les bourgmestres ne s’impliquent pas assez pour contribuer à l’éradication de ce phénomène. La sécurité est une affaire de tout le monde, d’autant plus que les bandits se trouvent dans nos maisons, dans nos milieux. Lorsque ces gens-là quittent nos maisons pour aller dans la rue, entrer dans les maisons des gens, perpétrer des crimes et venir dans nos maisons sans être inquiétés, quelque part nous sommes complices, ça même avant que la Police n’arrive», deplore-t-il.

Lire aussi : Flash : Peter Kazadi à Martin Fayulu et Joseph Kabila !

Selon lui, pour arrêter les Kuluna, ils doivent dénoncer leurs actions. Malheureusement, ils ne veulent pas prendre leur responsabilité.

À cet effet, Peter Kazadi a invité les bourgmestres à abandonner certaines mauvaises pratiques telles que décriées par la population. Il les a appelé notamment à la bonne gestion des recettes au niveau des communes.

« Lorsqu’on est investi du mandat de l’État, on est modèle et on doit se comporter comme tel; On doit éviter certaines fautes que l’on faisait avant, pour mériter la confiance de la population. Vous devez inspirer la société, parce que vous êtes les guides de la population », a exhorté le Vice-premier ministre chargé de l’Intérieur.

S’agissant de la situation socioprofessionnelle des bourgmestres, le VPM chargé de l’Intérieur a promis de s’impliquer pour que ces derniers soient bien traités.

«S’agissant de votre traitement, c’est un combat qu’il faut mener, et moi je le mène déjà», a-t-il déclaré avant de leur promettre encore de s’impliquer pour que la Police au niveau des communes soit bien équipée, afin de lutter contre l’insécurité dans la ville.

« Nous sommes très satisfaits, parce que nous avons exposé nos problèmes, nos désidératas, et l’Autorité nous a rencontré, en répondant déjà, de prime abord, à certains de nos désidératas, mais en promettant aussi de porter notre voix à qui de droit », a laissé entendre le porte-parole des bourgmestres, Bienvenu Mbalibi Mfama, bourgmestre de la commune de Kinshasa.

C’était le tout premier échange que le Vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur a eu avec les bourgmestres de la ville-province de Kinshasa.

Wab-infos

Avec POLITICO

Abonnez-vous à Wab-infos

Ne manquez plus aucune actualité instantanée !
Abonnez-vous avec votre email 📨 et rejoignez notre incroyable
communauté de 2 500 000 abonnés.

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!