Retranché depuis plusieurs semaines à Lubumbashi, l’ancien président de la République Démocratique du Congo Joseph Kabila Kabange tente d’organiser son camp politique en vue des élections générales prévues en 2023. Et trace une ligne rouge vis-à-vis de son successeur, Félix Antoine Tshisekedi

Joseph Kabila

 » Le fait de ne pas respecter le délai prévu par la constitution, en reportant les élections, ou d’exclure certains candidats à la présidentielle, ou organiser les élections avec la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), avec la loi Électorale actuelle, sera une déclaration de guerre « , a-t-il déclaré à Jeune Afrique.

Le sénateur à vie, Joseph Kabila a vécu ces derniers mois entre ses différentes fermes dans la provincedu Haut-Katanga. D’abord dans celle de Kashamata, où il a déjà séjourné plusieurs mois en 2021. Puis dans deux grands domaines agricoles, situés sur les Kasumbalesa et Likasi, où il a désigné son anniversaire le 4 juin 2022. Et enfin, dans le parc de Kundelungu, qui s’apparente à une autre de ses propriétés, située cette fois dans la vallée de N’sele, à Kinshasa.

Par Gédéon Ngango


Abonnez-vous à Wab-infos

Ne manquez plus aucune actualité instantanée !
Abonnez-vous avec votre email 📨 et rejoignez notre incroyable
communauté de 2 500 000 abonnés.

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!