La vente annoncée des blocs pétroliers est au cœur des polémiques en République Démocratique du Congo. La délimitation des 25 blocs pétroliers qui seront mis en vente provoque des polémiques et est au cœur des critiques.

Joseph Kabila

Des informations circulant dans le réseau sociaux en RDC depuis des semaines que le parc Kingakati, où l’ancien président de la République Joseph Kabila Kabange a sa résidence et y développe des activités d’affaires, serait compris dans un des blocs pétroliers qui seront mis en vente aux enchères.

Le ministre des hydrocarbures Didier Budimbu dans un entretien avec la presse locale que le parc de Kingakati est compris dans un des blocs pétroliers. Toutefois, Didier Budimbu a fait savoir que ce bloc, qui va du Bandundu jusqu’à N’sele, a été redimensionné pour épargner le parc propriété de Joseph Kabila et celà pour des raisons humanitaires.

Kingakati

Des révélations autour de l’emplacement du parc de Kingakati alimentent des rumeurs. Des critiques du sénateur à vie soupçonnent une exploitation illégale du pétrole sous couvert d’un parc animalier.

Par Gédéon Ngango


Abonnez-vous à Wab-infos

Ne manquez plus aucune actualité instantanée !
Abonnez-vous avec votre email 📨 et rejoignez notre incroyable
communauté de 2 500 000 abonnés.

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!