Alors qu’il est arrivé vendredi matin à 9h30, pour animer sa conférence avec les étudiants à Kenge, l’opposant congolais Matata Ponyo a été interdit d’accéder à la salle.

Ces mesures d’interdiction se multiplient alors que l’Union européenne vient de dénoncer notamment le rétrécissement de l’espace public et la répression des manifestations de l’opposition et de la société civile en République Démocratique du Congo.

Matata Ponyo

Les étudiants accusent le gouverneur de la Provence Peti Peti d’avoir déployé la Police devant la salle du Cinquantenaire, où devrait avoir cet échange avec le sénateur Matata Ponyo.

L’entourage de l’ancien premier ministre confirme également que le gouverneur de la province du Kwango a décidé de la fermeture de la salle apprêtée pour accueillir cette conférence.

Il y a peu, sous l’ordre du gouverneur du kongo-central, l’accès a été refusé à un autre opposant, Moïse Katumbi, de circuler dans la province du Kongo où il devait effectuer une tournée, prévue de longue date.

Des policiers et des véhicules blindés ont été déployés à grand renfort pour barrer la route à son cortège qui a été contraint de rebrousser chemin.

La marche pacifique organisée le samedi 20 mai par l’opposition été violemment réprimée par la police congolaise, la tenue de son sit-in devant le siège de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) jeudi 25 mai dernier a également été empêché.

Wab-infos


Abonnez-vous à Wab-infos

Ne manquez plus aucune actualité instantanée !
Abonnez-vous avec votre email 📨 et rejoignez notre incroyable
communauté de 2 500 000 abonnés.

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!