Alors que la tenue de la présidentielle en République Démocratique du Congo, prévue en décembre, est sujette à caution, les conseillers officiels et de l’ombre du pouvoir congolais s’activent. La gestion d’une potentielle crise politique se conjugue à un travail électoral à même de sécuriser une victoire du président sortant, Félix Tshisekedi.

Félix Tshisekedi

En ce moment tous les moyens sont bons pour obtenir un deuxième mandat. L’expert électoral, le Libanais Kamal Feghali, a été convoité par le Président Tshisekedi.

Selon les informations, le président Félix Antoine Tshisekedi tente de s’offrir les services de l’expert électoral… arrêté par l’ANR il y a quelques jours.

Alors que l’incertitude plane toujours sur le processus électoral censé aboutir à la tenue de la présidentielle en décembre prochain, l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) met au point sa propre stratégie. Selon nos sources, le parti au pouvoir a ouvert des discussions il y a près d’un an avec le Libanais Kamal Feghali afin de le recruter comme expert électoral. Peu connu du grand public, ce dernier est bien introduit dans les sphères politiques.

Le Président congolais et ses amis n’hésitent plus à utiliser toutes les méthodes nécessaires pour avoir un deuxième mandat, même celle-ci..

Wab-infos


Abonnez-vous à Wab-infos

Ne manquez plus aucune actualité instantanée !
Abonnez-vous avec votre email 📨 et rejoignez notre incroyable
communauté de 2 500 000 abonnés.

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!