Une délégation de l’armée nationale de la République du Sénégal est en mission de travail, depuis ce jeudi 23 mars 2023, dans la province de l’Ituri, sous état de siège, il y a plus d’un an.

Ce jeudi 23 mars, le Vice-Gouverneur de l’Ituri, le commissaire divisionnaire Benjamin Alongabony a reçu en audience cette délégation des forces armées sénégalaises, conduite par le général de division, Philippe-Henri Alfred Dia, l’Inspecteur Général des forces armées nationales de la République du Sénégal.

Ituri

Selon ce haut cadre de l’armée sénégalaise, qui s’est confié à l’ACP, il s’agit d’une visite d’inspection qui consiste à mesurer l’attitude opérationnelle de formation de toute la force de défense et de sécurité sénégalaise, tant sur le territoire national qu’à l’étranger dans le cadre de la contribution à la sécurité collective.

« C’est la raison pour laquelle ce qui est de la MONUSCO, nous sommes venus voir la situation de nos deux contingents basés respectivement à Goma et ici à Bunia, et une unité de la police. Les premiers dont j’ai parlé sont de la gendarmerie, et nous en avons une autre à Bunia que nous voulons vérifier après la projection, si tout est sur le point logistique parfait, et que nous allons rendre compte à la plus haute autorité, le Président du Sénégal », a fait savoir cet officier sénégalais.

De plus, le général de division Philippe -Henri Alfred Dia a précisé que le premier impact de cette mission devait voir si ce serait confortant que les autorités se déplacent sur le lieu de déploiement, s’enquérir de leur situation. Et, a-t-il confié, « ce sera un motif de satisfaction pour ces personnels, et tout ceci pour mieux exercer leur mission au profit de leurs frères d’armes qui sont ici en RDC ».

Pour sa part, le chef de Bureau de la MONUSCO/ Ituri, Karna Soro qui a accompagné la délégation des forces armées sénégalaises auprès de l’autorité provinciale, a laissé entendre qu’il y a un travail qui se fait déjà sur place, il s ‘agit maintenant pour lui de faire un diagnostic des défis et puis voir ce qu’il faut faire pour améliorer ce qui se fait maintenant.

Signalons que ce contingent sénégalais avait déjà doté la PNC/Ituri plusieurs matériels de rétablissement et de de maintien de l’ordre public afin de professionnaliser ce corps pendant cette période de l’état de siège, rapporte l’agence congolaise de Presse.

Wab-infos


Abonnez-vous à Wab-infos

Ne manquez plus aucune actualité instantanée !
Abonnez-vous avec votre email 📨 et rejoignez notre incroyable
communauté de 2 500 000 abonnés.

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!