La Russie a récemment concentré ses attaques quasi-quotidiennes sur Kiev, tirant des missiles et des drones aux premières heures du jour, et même dans la journée, dans le but d’épuiser les défenses anti-aériennes ukrainiennes, estiment officiels et experts.

Bien que l’Ukraine affirme avoir réussi à intercepter la plupart de ces projectiles et n’avoir à déplorer que deux morts à la suite de chutes de débris, ces frappes intriguent, Kiev étant éloignée des principaux fronts et ne constituant pas un objectif militaire majeur .

Des officiels et des analystes estiment que le but de ces tirs est de gêner les préparatifs de la grande offensive de printemps prévue par Kiev, ainsi que d’épuiser ses capacités de défense aérienne.

 » C’est leur réaction aux préparatifs de la contre-offensive ukrainienne », a assuré à l’AFP un haut-responsable ukrainien, qui a demandé à rester anonyme. « L’attaque attendue les rend nerveux « .

 » Ils tentent de limiter nos capacités : vider notre stock de missiles sol-air et détourner nos forces « , a-t-il ajouté, soulignant le faible coût des drones de fabrication iranienne Shahed employés par Moscou par rapport aux missiles de défense anti- aérienne modernes tirés par l’armée ukrainienne.

Les forces russes tentent de localiser les systèmes de défense anti-aérienne ukrainiens et de les occuper afin qu’ils ne soient pas redéployés ailleurs, estime Oleksandr Kovalenko, observateur militaire au sein du groupe ukrainien  » Information Résistance « , qui lutte contre la propagande russe .

Selon le think-tank américain Institute for the Study of War,  » les forces russes ont entamé une nouvelle campagne (…) afin de dégrader les capacités de contre-offensive de l’Ukraine « .

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kouleba, a tweeté mardi que les attaques  » visaient à épuiser la défense aérienne ukrainienne ». Il a appelé les partenaires de l’UE et de l’OTAN à « accroître la production et la fourniture de systèmes de défense aérienne et de munitions« .

Le ministère ukrainien de la Défense a assuré avoir détruit 29 des 31 drones d’attaque dans Kiev et ses environs aux premières heures de mardi. Les taux de réussite de la défense anti-aérienne ukrainienne, dotée d’armes occidentales sophistiquées, sont montés en flèche depuis le début de la guerre.

Les États-Unis ont fourni à Kiev leurs systèmes de défense anti-aérienne avancé Patriot, qui sont devenus des cibles prioritaires pour les forces russes.

 » Leur premier objectif est d’essayer de détruire le système de défense aérienne Patriot « , a déclaré M. Kovalenko.

Au début du mois, Moscou a affirmé être parvenu à détruire une batterie Patriot grâce à son missile hypersonique Kinzhal. Les autorités américaines ont déclaré que la batterie avait certes été endommagée mais restait opérationnelle.

Selon le porte-parole de l’armée de l’air ukrainienne, Youriy Ignat, les dernières frappes font aussi partie d’une opération psychologique. Il les a qualifiées de « vengeance » à la suite des « échecs » de la Russie sur la ligne de front, destinée à satisfaire l’opinion publique russe et à tenter de « semer la panique dans la population ukrainienne ».

 » Bien entendu, ces frappes sont irritantes, comment pourraient-elle ne pas l’être ? », a ajouté le haut-responsable, sous couvert de l’anonymat. Mais, pendant la Seconde guerre mondiale, « les Allemands ont bombardé Londres pendant cinq ans, et plus durement que les Russes n’ont bombardé Kiev, et qu’est-il advenu ? « .

Si la Russie espère que les Ukrainiens démoralisés pousseront le président Volodymyr Zelensky à entamer des pourparlers de paix, cela montre « qu’ils ne connaissent pas très bien notre psychologie », a ajouté M. Kovalenko.

Wab-infos


Abonnez-vous à Wab-infos

Ne manquez plus aucune actualité instantanée !
Abonnez-vous avec votre email 📨 et rejoignez notre incroyable
communauté de 2 500 000 abonnés.

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!