Fulgence Kayishema a été arrêté en Afrique du Sud sur la base d’un mandat d’arrêt international pour génocide, crimes contre l’humanité et violations graves du droit international humanitaire commis au Rwanda en 1994.

Lors de ce génocide, environ 800 000 Tutsis et Hutus modérés ont été tués. Kayishema était un responsable local dans la préfecture de Kibuye et aurait organisé, planifié et participé à des massacres de Tutsis dans la région.

Sa capture a été saluée par les autorités rwandaises et des groupes de défense des droits de l’homme, qui ont souligné l’importance de l’arrestation des criminels de guerre pour la justice et la réconciliation dans le pays. Selon le procureur du Mécanisme pour les tribunaux pénaux internationaux, Serge Brammertz, cet événement est « un rappel que les responsables du génocide au Rwanda ne peuvent pas échapper à la justice, même après 27 ans ».

Fulgence Kayishema était l’un des quatre derniers fugitifs recherchés pour leur rôle dans le génocide au Rwanda et son arrestation est un pas important dans la poursuite des auteurs de ce crime contre l’humanité. Cependant, il reste encore plus de 20 personnes recherchées pour leur participation au génocide de 1994, la plupart étant soupçonnées d’être en fuite à l’étranger.

Wab-infos


Abonnez-vous à Wab-infos

Ne manquez plus aucune actualité instantanée !
Abonnez-vous avec votre email 📨 et rejoignez notre incroyable
communauté de 2 500 000 abonnés.

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!