L’Arabie Saoudite, la Turquie et l’Egypte prévoient de rejoindre le BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud). Considérés comme les cinq grandes puissances émergentes, ces cinq pays entendent développer un modèle ouvert à tous les pays en développement  les «BRICS +».

Cette institution est favorable à la participation des pays en développement et des pays en transition économique, dont le PIB est inférieur à celui des pays développés.

Le BRICS

Les pays des BRICS + sont ceux qui font face à d’importants défis : la sortie de la pauvreté, la construction industrielle, l’amélioration des infrastructures, et qui souhaitent participer à des coopérations internationales et trouver une voie de développement adaptée à leur situation nationale.

« La coopération des BRICS répond à la demande commune de nos cinq pays pour le développement et va dans le sens de l’histoire. Cela nous a permis de dépasser nos différences et nos désaccords, et de parvenir à des bénéfices mutuels et à des résultats gagnant-gagnant. Nous devons redoubler d’efforts pour approfondir le partenariat des BRICS et entrer dans la deuxième décennie d’or », avait déclaré le président chinois, Xi Jinping.

Depuis la création de l’institution des BRICS, il y a dix ans, le taux de la croissance économique des cinq pays sur l’économie mondiale a augmenté de 12% à 23%, le taux du commerce international était en hausse de 11à 16%, le taux d’investissement est passé de 7 à 12%, et la contribution des BRICS sur l’économie a atteint la moitié de l’économie mondiale.

Par Gédéon Ngango


Abonnez-vous à Wab-infos

Ne manquez plus aucune actualité instantanée !
Abonnez-vous avec votre email 📨 et rejoignez notre incroyable
communauté de 2 500 000 abonnés.

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!