Le territoire de Lubero, dans l’est de la République Démocratique du Congo (RDC), vient de subir un sérieux revers dans ses efforts de pacification. Les rebelles du M23/RDF, ont détruit un site clé du Programme de désarmement, démobilisation et réinsertion communautaire (P-DDRCS) à Kirumba.

Situé à Kasando, en périphérie sud de la commune de Kirumba, ce site jouait un rôle crucial dans la réinsertion des anciens miliciens. Sept tentes fournies par la MONUSCO et plusieurs structures en bois incendiées lors de cette attaque.

Lire aussi : RDC : Félix Tshisekedi Annonce une « Task Force Sécuritaire » pour Contrer le M23

Kambale Kinyali Yuston, responsable de l’antenne P-DDRCS pour Butembo-Lubero, a exprimé sa consternation face à cet acte de destruction. Il souligne que cette avancée du M23 compromet gravement le processus de désarmement et de démobilisation dans la région. « Le M23 vient de bloquer notre accès à des zones comme Kirumba, Kayna, Miriki et Kanyabayonga, ceci va impacter négativement notre travail, » déplore-t-il.

Avant cette attaque, le programme avait réussi à réinsérer 287 ex-combattants, dont la majorité provenait de Lubero même. Ces anciens miliciens participaient à des travaux de réhabilitation routière, contribuant ainsi au développement local tout en facilitant leur réintégration dans la société civile.

A lire aussi : RDC : l’armée congolaise et le M23 déposent les armes pour 2 semaines

Les activités de réinsertion s’étendaient sur de nombreux axes routiers de la région, touchant des localités telles que Kanyabayonga, Kayna, Miriki, Alimbongo, et même la ville de Butembo, où 80 ex-combattants avaient trouvé une nouvelle voie.


Abonnez-vous à Wab-infos

Ne manquez plus aucune actualité instantanée !
Abonnez-vous avec votre email 📨 et rejoignez notre incroyable
communauté de 2 500 000 abonnés.

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!