Dans leur déclaration conjointe de ce jeudi matin, la CENCO et l’ECC regrettent de n’avoir pas été reçu par le président de la République Félix Tshisekedi pour le montrer des preuves d’appartenance politique du candidat président Denis Kadima.

La CENCO et l’ECC éclairent qu’ils voulaient donner à Félix Tshisekedi la “primeur de certaines preuves délicates sur les griefs” contre Denis Kadima. “Malheureusement” cette audience, n’a jamais été accordée ” ont-ils regretté.

Cependant, pour prévenir contre tout retard des élections, la CENCO et l’ECC recommandent à l’administration Corneille Nanga de s’occuper des préparatifs techniques en attendant l’installation de la nouvelle administration électorale.

Par Gédéon Ngango

Goma

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES ACTUALITÉS SUR WAB-INFOS