En date du 25 au 26 mai de l’année en cours, une franche de la population de la ville de Lisala à subit de graves et nombreuses violations de droit de l’homme suite à l’exécution par le Maire de la ville accompagné de ces policiers de gardes, d’une décision dont celui-ci a prise pour la démolition et la destruction des hangars érigés le long de l’avenue Aérodrome sans pour autant averti ni accorder aux occupants un moratoire.

Action des Jeunes pour le Bien-être Social en tant qu’ONG sentinelle fustige le comportement brutal, agressif et injuste du Maire de la Ville, Monsieur Bruce BIKA MALOMBO marchant sur les droits fondamentaux de petit peuple et allant jusqu’à détruire les hangars des paisibles citoyens se trouvant dans leurs propres parcelles sans qu’ils puissent se trouver dans les voies publiques d’où il était appelé selon sa décision à assainir.

Selon les informations à notre possession, une maman est tombée victime de l’injustice et de la brutalité du Maire de la Ville qui a fini par détruire complètement son hangar se trouvant dans la parcelle de Monsieur ENDIMO SEGETE sur le croisement des avenues Aérodrome et Saint Joseph ; sans tenir compte des biens matériels qui s’y trouvaient tel que, quatre chaises en plastiques endommagées, un colis des poissons d’une valeur de 90.000 FC, cinq litres d’huile végétale, le contenu d’une casserole du riz préparé qui devait servir au restaurant et quatre assiettes de tables cassables y compris un enfant d’une année et demi qui s’y trouvait et qui a subi d’énorme traumatisme physique suite à l’écroulement de cet hangar sur elle en date du 25 mai 2021.

Madame Pierrette BALUANDA se plait pour n’avoir pas été prévenue sur la décision du Maire de la Ville et surtout que sa petite construction qui la sert et servait à la restauration des passant n’avait pas été érigée le long de la voie publique mais plutôt dans une parcelle bien cadastrée, ce qui nous pousse à nous poser des questions sur cette prise de position sélective de Monsieur le Maire de la Ville contre les installations ainsi que les ustensiles de la pauvre dame Pierrette BALUANDA qui n’a aucun autre moyen de vivre si ce n’est de faire fonctionner son petit restaurant.

L’AJBS déplore et condamne la pratique d’enrichissement illicite sur la population en leur exigeant de payer chacun 50$ pour avoir accès à l’érection d’un hangar à titre commercial le long des avenues Aérodrome et de la Mission au cas contraire il finira à le détruire. Elle demande à l’autorité de la ville de se remettre à l’ordre c’est-à-dire, prendre une décision et l’exécuter conformément aux prescrits de la Constitution Congolaise en vigueur mais aussi AJBS lui demande de réparer tous les préjudices confondues qu’il a fait subir à Madame Pierrette BALUANDA au jour et date du 25 mai 2021 aux environs de 09H00.

Cette organisation demande au Procureur général près la Cour d’Appel de la Mongala à Lisala d’ouvrir une information judiciaire contre le Maire de la Ville sur les faits par lui reprochés, tout en sollicitant l’implication du Gouverneur de province afin de veiller sur l’applicabilité ou pas de toutes les décisions que prennent le Maire de la Ville afin d’éviter de plonger les habitants du chef-lieu de la province en contradiction avec les décisions des autorités établies, car ne le faisant pas ; cela constituerait une IMPUNITE aux yeux de tous et de la loi, dit-on, « la Justice élève la NATION » dans le cas sous examen, c’est la province de la Mongala qui sera élevée par votre œil regardant et vigilant.


Roger NZUMBU MOSENGE, Président National.


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici