En souffrance avec la Juventus Turin, la faute aux résultats plus que poussifs de la Vieille Dame, Cristiano Ronaldo voyait forcément d’un bon œil la fenêtre internationale.

Mais les deux premiers matches disputés avec la Seleçao ne lui auront pas rendu le sourire. Si le Portugal avait préservé l’essentiel, mercredi, en dominant l’Azerbaidjan (1-0), il a en revanche dû se contenter d’un match nul en Serbie (2-2) après avoir pourtant compté deux buts d’avance.

Et d’un point de vue personnel, ce n’est pas mieux puisque CR7 est une nouvelle fois resté muet lors des deux matches, enchaînant ainsi un quatrième match de rang avec le Portugal sans marquer le moindre but. Le quintuple Ballon d’or a pourtant bien cru avoir trouvé la faille et par la même occasion offert un succès d’importance dans la course à la qualification pour la Coupe du monde 2022. Mais c’était sans compter sur l’arbitre de la rencontre, Danny Makkelie, qui a en effet considéré que le ballon n’avait pas intégralement franchi la ligne avant d’être repoussé par un défenseur serbe. Et ce alors que le ballon avait bien entièrement pénétré dans le but.

L’arbitre s’est excusé

De quoi provoquer la colère de CR7 qui est entré dans une rage folle, au point de quitter le terrain avant même le coup de sifflet final en jetant son brassard. Et à en croire la presse portugaise, l’ancien Madrilène n’avait pas décoléré au moment de rejoindre le vestiaire, faisant trembler les murs en hurlant sa colère. La star turinoise n’était évidemment pas la seule à l’avoir mauvaise à l’issue de la rencontre. Il en était de même du sélectionneur Fernando Santos. Et ce malgré les excuses de l’arbitre de la rencontre.

« L’arbitre s’est excusé auprès de moi dans le vestiaire et m’a dit qu’il était embarrassé. Il m’avait dit sur le terrain qu’il allait voir les images et que, au cas où, il m’appellerait pour s’excuser… et ça a été le cas… Mais c’est la deuxième fois dans une phase de qualification qu’ils s’excusent auprès de moi après le match », a-t-il ainsi indiqué. Des propos confirmés par le premier intéressé.

« Selon la politique de la FIFA, tout ce que je peux dire, c’est que je me suis excusé auprès de l’entraîneur national, M. Fernando Santos, et de l’équipe portugaise pour ce qui s’est passé, a confié Danny Makkelie dans des propos rapportés par A Bola. En tant qu’arbitres, nous travaillons toujours dur pour prendre de bonnes décisions. Et lorsque nous sommes au cœur de l’actualité de cette manière, cela ne nous satisfait pas du tout. »


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

Réagir sur cet article